A- A+

NewsSpectacles vusInterviewLes plus consultésVu un 13 April

BIA - Brevet d'Initiation Aéronautique

Sujet et corrigé du BIA 2022 [mis à jour]

Une session 2022 du Brevet d'Initiation Aéronautique qui ressemble aux précédentes avec beaucoup de connaissances abordées, des questions connues, des nouvelles et des oursins.

Le sujet du BIA 2022

Le sujet du BIA 2022

C'est un sujet dans la lignée de ceux qui sont sortis depuis la réforme du BIA qui a été présenté aux candidats de la session 2022. Dans la lignée, c'est à dire avec un échantillonnage large des thématiques abordées pour préparer le Brevet d'Initiation Aéronautique, avec beaucoup de questions connues, des questions qui font leur apparition mais aussi quelques questions inutilement difficiles pour des jeunes candidats qui découvrent le monde des machines à voler avec le Brevet d'Initiation Aéronautique.

Au programme de cet après-midi d'examen, cinq épreuves obligatoires avec 100 questions qui vont de la météorologie et de l’aérologie à l’histoire et la culture de l'aéronautique et du spatial en passant par l’aérodynamique, l’aérostatique et les principes du vol, l’étude des aéronefs et des engins spatiaux, la réglementation, de la navigation et la sécurité des vols. Et pour ceux qui se sont inscrits à l’épreuve facultative, 20 questions supplémentaire d’anglais aéronautique.

Des questions bonus

C'est un sujet de 110 questions qu'ont découvert les candidats avec 22 questions de météorologie et de l’aérologie, 22 questions d’aérodynamique, aérostatique et les principes du vol, 22 questions d'étude des aéronefs et des engins spatiaux, 22 questions de navigation, règlementation et la sécurité des vols et 22 questions d’histoire et la culture de l'aéronautique et du spatial. 110 questions au lieu des 100 questions prévues car chaque partie comporte 2 questions bonus. Est-ce une compensation des conditions si particulières de préparation du BIA ? Ou est-ce une évolution pérenne ?

Une session 2022 avec encore quelques questions trop compliquées

Un programme consistant et comme chaque année des questions qui ressemble à de véritables oursins. Des questions qui laissent perplexes nombre de pilotes car elles vont bien au-delà de ce qu'on peut attendre de candidats qui ont découvert l'aéronautique 7 ou 8 mois auparavant. Bien loin de l'esprit d'un BIA ouvert aux jeunes à partir de 13 ans.

Dans la partie Aérodynamique, aérostatique et principes du vol, une question sur le tube de Prandtl, une variante du classique pitot qui n'est pas forcément vu par tous ceux qui préparent le BIA. Ou sur la marge statique. Pas sûr que des pilotes d'aéroclub qui pratiquent l'aviation depuis des années sachent répondre. La limite de Karman pour déterminer l'épaisseur de l'atmosphère dans la partie Météorologie et aérologie. Dans la partie Étude des aéronefs et des engins spatiaux, les questions sur le nombre de classes d'ULM et encore plus la classes du paramoteur, la masse maxi d'un ULM biplace, font certainement plaisir à la fédération concernée, moins aux candidats qui n'ont pas forcément été sensibilisés à l'ULM dans toute sa diversité. Dans l'épreuve de Météorologie et aérologie ou il est demandé la limite de Karman. L'épreuve Navigation, réglementation, sécurité des vols n'est pas en reste avec la distance oblique du DME, la projection Lambert. Sans compter la lecture d'une carte illisible. Et les questions comme la 2.2 qui n'a pas de réponse satisfaisante, bien des planeurs ont une finesse qui dépassent les 40 alors que les avions sont sauf exception en dessous de 30. On retient la réponse b, entre 30 et 40 car les autres propositions sont pires.

Sur les 110 questions de l'examen, ces questions sont heureusement rares, mais l'effet est délétère. Et même si on arrive à la bonne réponse par élimination des autres propositions, elles donnent l'impression que l'aéronautique est réservée à une élite, au risque de décourager les candidats les plus appliqués. On a plutôt envie, et les entreprises aéronautique ont clairement besoin, de permettre à une nouvelle génération de faire ses premiers pas en confiance dans le domaine aéronautique.

Par / ©Bigorre.org / publié le / mis à jour le Friday, June 3, 2022 at 3:28:00 AM EDT

Documents à consulter

Sur le même sujet

Sunday, December 24, 2023

Le Major Christophe Dupuy de l’armée de l’air aux cotés de Cyrille Courade, Proviseur du Lycée Jean Dupuy pour remettre les diplômes aux lauréats du BIA

News

BIA - Brevet d'Initiation Aéronautique

Le lycée Jean Dupuy et l’armée de l’air remettent les diplômes du BIA

Lycée Jean Dupuy

Tuesday, October 17, 2023

Un des élèves de l’option aéronautique prêt à faire son (en)vol

News

BIA - Brevet d'Initiation Aéronautique

Ils donnent des ailes à des élèves du Lycée Jean Dupuy

Lycée Jean Dupuy
Aéroclub de Bigorre

Tuesday, May 30, 2023

Sujet et corrigé du BIA 2023

News

BIA - Brevet d'Initiation Aéronautique

Sujet et corrigé du BIA 2023

Tuesday, May 16, 2023

Sujet et corrigé du BIA 2021, photo de Stéphane Boularand (c)Bigorre.org

News

BIA - Brevet d'Initiation Aéronautique

Dernière ligne droite avant le BIA 2023

 ▷