A- A+ English Español Italiano Euskadi 中国

élections municipales@2020_elections_municipales_stephanie_abbadie

Stéphanie Abbadie renonce aux élections municipales à Tarbes

« les conditions ne sont pas aujourd’hui réunies pour que nous maintenions notre candidature. En responsable politique, dépourvue de toute ambition personnelle, je retire donc ma candidature à l’élection municipale de 15 et 22 mars prochains. ». C’est par ces mots que Stéphanie Abbadie annonce la fin de sa campagne pour les élections municipales à Tarbes. Un contexte qui semblait au tout début sourire à la députée suppléante de Jean-Bernard Sempastous avant que la Commission Nationale d’Investiture de La République en Marche ne choisisse d’investir le candidat Modem Pierre Lagonelle pour ces élections municipales. Un coup dur pour sa campagne au moment ou Frédéric Laval, lui aussi élu sous la bannière du parti d’Emmanuel Macron a choisi de rejoindre l’équipe de Gérard Trémège. Ca n’a pourtant pas empêché Stéphanie Abbadie de mener campagne jusqu’à la semaine dernière. Mais l’absence de ces soutiens et la difficulté à émerger dans une campagne à neuf candidats ont fini par avoir raison de sa candidature.

Le communiqué de Stéphanie Abbadie

Elle annonce que « Lors de la conférence de presse du vendredi 20 décembre dernier, j’avais affirmé ma détermination à maintenir la liste Tarbes, l’Avenir ensEMble, alors que la Commission Nationale d’Investiture de la République en Marche, venait d’apporter son soutien à un autre candidat. Il s’agissait là d’une décision collective et réfléchie de l’équipe, portée par la volonté de proposer aux Tarbaises et aux Tarbais, un projet ambitieux tant sur le plan économique, écologique que social sur lequel nous avions travaillé depuis de longs mois en concertation avec les acteurs locaux. Mais malgré les incitations à poursuivre le combat pour l’Avenir de Tarbes, malgré notre détermination à agir dans le sens de l’intérêt général, les conditions ne sont pas aujourd’hui réunies pour que nous maintenions notre candidature. En responsable politique, dépourvue de toute ambition personnelle, je retire donc ma candidature à l’élection municipale de 15 et 22 mars prochains. Je fais confiance aux Tarbaises et aux Tarbais, conscients des enjeux auxquels est confrontée notre ville, pour prendre leur responsabilité pour la réussite de Tarbes. ».

Par / ©Bigorre.org / publié le